India Australia

L’Australie et l’Inde signent un accord commercial historique

Après des années de négociations difficiles, l’Australie et l’Inde viennent enfin de signer un accord de libre-échange aux enjeux majeurs pour les deux pays.

En effet, le ministre du Commerce australien Dan Tehan a signé, samedi 2 avril, un accord qualifié d’historique entre l’Australie et l’Inde. Il s’agit d’un accord unique de coopération économique et commerciale qui a été entériné lors d’une cérémonie virtuelle en présence de son homologue indien Piyush Goyal et des Premiers ministres Scott Morrison et Narendra Modi.

Selon le ministre australien, il permettra de ’’soutenir la stabilité économique de la zone indo-pacifique’’. Cette coopération a également pour but d’approfondir les liens entre les deux nations. Il s’agit notamment de créer de nouvelles opportunités pour les travailleurs et les entreprises des deux pays respectifs.

Cet accord intervient dans un climat de forte tension entre l’Australie et la Chine. Le gouvernement australien a donc choisi de développer davantage ses relations économiques avec d’autres pays de la zone. Ceci lui permettra de remédier aux difficultés rencontrées avec son voisin asiatique.

Que contient l’accord commercial ?

L’accord vise à éliminer les droits de douane sur plus de 85 % des exportations de marchandises australiennes vers l’Inde. Celles-ci sont évaluées à plus de 12,6 milliards de dollars par an. Ainsi, cette coopération d’envergure profitera aux ménages et aux entreprises australiennes.

Les bénéfices pour l’économie australienne sont nombreux et concernent :

●     Viande

Les droits de douane de 30 % sur la viande ovine seront supprimés dès l’entrée en vigueur de l’accord. Ceci stimulera les exportations de viande australienne qui représente déjà près de 20 % de la viande consommée en Inde.

●     Laine

La laine verra les droits de douane actuels de 2,5 % éliminés dès l’entrée en vigueur de l’accord. Ceci renforcera les exportations de laine australienne dans ce qui constitue déjà son deuxième plus grand marché.

●     Le vin

Les droits de douane sur les bouteilles de vin australien dont le prix d’importation minimum est fixé à 5 USD seront réduits de 150 % à 100 % à l’entrée en vigueur de l’accord. Ils seront ensuite de nouveau réduits au cours des dix prochaines années pour atteindre 50 %.

Les droits de douane sur les bouteilles de vin dont le prix d’importation minimum est de 15 dollars seront baissés de 150 % à 75 % dès l’entrée en vigueur de l’accord. Ils seront ensuite de nouveau baissés au cours des dix prochaines années pour atteindre 25 %.

●     Fruits et noix

Les droits de douane sur de nombreux fruits et noix seront éliminés au cours des sept prochaines années.

Les produits concernés comprennent :

  • Les avocats
  • Les oignons
  • Les haricots
  • Les cerises
  • Les pistaches
  • Les noix de macadamia
  • Les noix de cajou en coque
  • Les myrtilles
  • Les framboises
  • Les mûres
  • Les groseilles

Les droits de douane sur les amandes, les lentilles, les oranges, les mandarines, les poires, les abricots et les fraises seront réduits. Ceci permettra notamment à l’industrie horticole australienne de répondre à la demande alimentaire croissante de l’Inde.

●     Ressources minières

Certaines ressources minières bénéficieront de la suppression des droits de douane dès l’entrée en vigueur de l’accord. Ces ressources comprennent :

  • Le charbon
  • L’alumine
  • Le manganèse
  • Le cuivre
  • Le nickel
  • Les minéraux stratégiques comme le titane et le zirconium.

Les droits de douane appliqués sur le gaz naturel liquéfié seront complètement supprimés à l’entrée en vigueur de l’accord.

●     Produits pharmaceutiques

Les droits de douane sur les produits pharmaceutiques et certains dispositifs médicaux seront abandonnés au cours des cinq et sept prochaines années.

●     Lait infantile

Les droits de douane seront supprimés sur le lait pour enfant au cours des cinq prochaines années.

L’accord de libre-échange prévoit également la levée des droits de douane sur 96 % des produits indiens importés en Australie. Les deux pays établissent des équivalences en ce qui concerne les qualifications professionnelles et les diplômes.

Les résidents indiens auront également accès aux précieux sésames que représente le visa vacances-travail en Australie. Le gouvernement australien promet 1000 places réservées aux jeunes Indiens. Cette mesure sera mise en place d’ici les deux prochaines années par le gouvernement fédéral.

Certaines exportations majeures, telles que les produits laitiers et les pois chiches, sont absentes de l’accord. Toutefois, Dan Tehan, le ministre du Commerce australien a rassuré les producteurs concernés en déclarant que des négociations étaient en cours pour élargir davantage l’accord.

Relations entre l’Australie et l’Inde

L’Inde est l’un des partenaires les plus importants de l’Australie dans la région indo-pacifique.

Le pays représentait par exemple le septième partenaire commercial de l’Australie en 2020, avec un commerce bilatéral évalué à 24,3 milliards de dollars. Toutefois, le gouvernement fédéral espère que l’Inde se hisse au rang de l’un des trois premiers partenaires de l’Australie d’ici 2035. Le ministre du Commerce australien a même prédit une multiplication par deux du commerce entre les deux nations au cours des années à venir.

Mais la coopération entre les deux pays n’est pas seulement commerciale. En effet, ce partenariat entre les deux pays renforce l’engagement stratégique déjà pris à travers l’initiative appelée ‘’Quad and the Supply Chain Resilience Initiative’’.

Supply Chain Resilience Initiative

En 2021, L’Australie, le Japon et l’Inde ont lancé cette initiative afin de rendre leurs chaînes d’approvisionnement plus résilientes et surtout moins dépendantes de la Chine. Elle porte notamment sur les composants technologiques essentiels.

En effet, l’épidémie de COVID-19 a révélé la nécessité de remédier aux défaillances des chaînes d’approvisionnement occidentales. Les confinements stricts qui ont eu lieu dans plusieurs pays, y compris en Chine, ont interrompu la production et empêché la distribution de produits vitaux dans des domaines allant des équipements médicaux aux composants technologiques.

Quad

Le Quad, (acronyme pour Quadrilateral Security Dialogue), est une alliance stratégique formée entre les États-Unis, l’Australie, l’Inde et le Japon.

À l’origine, cette alliance visait à s’assurer que les routes maritimes stratégiques dans la zone indo-pacifique restent libres de toute influence militaire ou politique. Et notamment de celle de la Chine.

Toutefois, outre les problématiques de sécurité régionale, les quatre gouvernements ont décidé d’élargir leur partenariat au fil du temps. Il s’agit aussi désormais de coopérer dans les domaines économique, logistique, sanitaire, environnemental et technologique.

Le Quad pour contrer la Chine

La coopération maritime entre ces pays a commencé après le tsunami du 26 décembre 2004 dans l’océan Indien. Il s’agissait alors de renforcer l’entraide humanitaire et de parer aux conséquences économiques de cette catastrophe naturelle. Après quelques années au point mort, les quatre pays ont choisi de renforcer leur coopération stratégique en 2021, face à la montée en puissance de la Chine dans la région.

Les enjeux sont immenses pour les pays de la zone et les alliés américains. En effet, la région indo-pacifique s’étend sur deux océans et plusieurs continents et représente une zone d’importance majeure pour les intérêts maritimes américains. Par exemple, en 2019, l’équivalent de 1,9 milliard de dollars de produits à destination ou en provenance des États-Unis a transité via la région. C’est pourquoi la volonté croissante de la Chine de bouleverser/challenger le statu quo régional inquiète Washington.

Mais la zone indo-pacifique n’est pas seulement un endroit crucial pour les États-Unis. En 2021, près de 42 % des exportations mondiales et 38 % des importations mondiales y ont transité.

Et la remise en question des valeurs démocratiques par Pékin au cours des deux dernières années a également suscité les préoccupations des autres partenaires du Quad. En effet, la Chine semble déterminée à poursuivre ses intérêts régionaux, coûte que coûte, comme le montre la forte répression des libertés à Hong Kong et les menaces émises envers les nations qui contestent ses actions.

Cependant, comme évoqué plus haut, l’agenda du Quad ne concerne pas uniquement la Chine. Les dirigeants des quatre pays voient également la nécessité d’une approche plus proactive pour résoudre les défis humanitaires et économiques causés par le COVID-19 dans la région.

Cet accord renforce Scott Morrison avant les élections de mai

Après la signature de l’accord, Scott Morrisson s’est adressé aux Australiens dans ce qui s’apparente très clairement à un discours de précampagne.

‘’Le marché indien représente une énorme opportunité avec ses 1,4 milliard de consommateurs. Cet accord de libre-échange va donc permettre de renforcer l’économie locale et de créer de nombreux emplois en Australie.’’

Il a ensuite ajouté :

« c’est une excellente nouvelle pour les pêcheurs de homard tasmanien, les producteurs de vin en Australie du Sud, les producteurs de macadamias dans le Queensland, les mineurs en Australie occidentale, les éleveurs d’agneaux en Nouvelle-Galles du Sud, les producteurs de laine dans le Victoria et les producteurs de minerai dans le Territoire du Nord. Cet accord s’appuie sur notre partenariat solide en matière de sécurité et sur nos efforts conjoints dans le Quad. Et c’est ce même partenariat qui a permis à notre relation économique de prendre une nouvelle dimension».

Nous espérons que cet article vous aura éclairé sur les relations actuelles entre l’Australie et l’Inde, et plus largement les relations entre pays dans la zone indo-pacifique. N’hésitez pas à consulter notre blog si vous souhaitez être tenu au courant de l’actualité australienne !

India Australia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Saisir votre nom
Saisir votre adresse email

Blue Mountains / Les montagnes bleues
321 Partages Facebook Twitter Pinterest LinkedIn Imprimer Située dans l’État de Nouvelle-Galles du Sud, à environ 80 km à l’Ouest de Sydney, la région...
Les relations entre l’Australie et la Chine sont loin d’être au beau fixe
Facebook Twitter Pinterest LinkedIn Imprimer Le gouvernement australien a réitéré le 16 mars sa volonté de travailler avec les États-Unis et leurs alliés pour...
Cadeaux d’Australie : que rapporter dans sa valise ?
68 Partages Facebook Twitter Pinterest LinkedIn Imprimer Après un voyage en Australie, rentrer en France n’est pas toujours le moment que l’on attend le...