Vous avez sûrement déjà entendu parler de la bête du Gévaudan, du dahu ou du père fouettard ? Des personnages ou monstres légendaires qui ont peut-être hanté vos nuits lorsque vous étiez enfant ! Et comme chaque pays a ses croyances et ses créatures, l’Australie ne fait pas exception. De nombreux contes et histoires de croque-mitaines, dont la plupart sont issus du folklore aborigène, se transmettent de génération en génération :

Le Bunyip

Bunyip

Cette bête impressionnante qui hanterait les marais et autres étendues d’eau pourrait mesurer jusqu’à 4 m et peser plusieurs tonnes. Amphibie, il est aussi à l’aise sur terre que dans l’eau et serait même capable de se mettre debout. Même si les descriptions du bunyip divergent beaucoup, la plupart des témoignages s’accordent sur le fait qu’il aurait des nageoires et des défenses de morse. Esprit gardien de l’eau, il s’attaquerait aux êtres humains et plus particulièrement aux femmes qui ne respecteraient pas la nature. On dit que son cri est effrayant. Au début de la colonisation, les européens pensaient que cette créature mythique était un véritable animal !

Le Hawkesbury River Monster

Hawkesbury River Monster

Ce monstre de mer serait le cousin de Nessie (monstre du Loch Ness). Présent dans la rivière Hawkesbury en Nouvelle-Galles du Sud, il est souvent comparé au plésiosaure préhistorique, un dinosaure aquatique disparu il y a environ 70 millions d’années. Selon les observations, cette créature serait de couleur grise-noire et mesurerait de 7 à 24 m de long. Elle aurait 2 paires de nageoires, un grand cou, une longue queue et une tête de serpent. Des peintures aborigènes datant de plus de 3 000 ans représentent déjà ce monstre. La légende raconte que dans les années 80, des bateaux de pêche auraient été retournés par ce géant des mers, leurs occupants n’auraient jamais été retrouvés.

Le drop bear

Drop bear

Il ressemble beaucoup au koala, mais contrairement à ce dernier il serait très grand (1m 30 de haut), carnivore, agressif et s’attaquerait aux être humains. Le drop bear vivrait au sommet des arbres, attendant qu’une personne passe sous l’arbre dans lequel il se cache. Il se laisserait alors tomber (d’où son nom Drop qu’on traduit par Laisser tomber) pour s’accrocher au visage de l’individu et le défigurer. Le seul remède pour éloigner cet horrible animal : vous tartiner l’arrière des oreilles avec de la vegemite ! Cette légende moderne est souvent contée aux touristes et aux enfants pour les effrayer et fait désormais partie du folklore australien.

Le Gippsland Phantom Cat

Gippsland Phantom Cat

Ce chat fantôme serait présent dans le Gippsland, vaste région du Victoria. Il s’agit d’un grand félin qui serait observé depuis les années 70. Il n’est pas la seule légende australienne laissant penser que des grands félins sauvages seraient présents dans le pays. Pourtant, aucune preuve n’a jamais été apportée ; la plupart des experts pensent que ces félins ne seraient autre que de grands spécimens de chats sauvages. Malgré cela, certains continuent de penser qu’il s’agirait de descendants de pumas qui auraient été lâchés dans la nature par les américains à la fin de la 2e Guerre Mondiale…

Le Yara-ma-yha-who

Yara-ma-ya-who

Mythe aborigène le plus souvent utilisé pour dissuader les enfants de s’aventurer seuls en pleine nature. Cette petite créature rouge possèderait une énorme tête et une grande bouche sans dent. Elle vivrait dans les arbres feuillus et se laisserait tomber sur ses victimes. À l’aide des ventouses présentes sur ses pattes, elle aspirerait alors leur sang jusqu’à l’évanouissement. Elle revient plus tard pour gober sa proie et la recrache ensuite vivante et en un seul morceau. La victime n’a alors plus de souvenir de ce qu’il vient de lui arriver mais est devenue plus petite, sa peau plus rouge et sa tête plus grosse. La créature peut recommencer jusqu’à ce que la victime se transforme à son tour en yara-ma-yha-who.

Le Yowie

Statue de Yowie
Photo : mélanie cook / flickr

Le yowie serait un bipède très velu similaire à un grand singe et souvent comparée au yéti. Géant, il mesurerait jusqu’à 3 m et habiterait les montagnes et les forêts d’Australie. Aucune preuve n’a été apportée concernant l’existence réelle de cette créature effrayante mais de nombreux témoignages, dont celui d’un ancien sénateur du Queensland dans les années 70, le dépeignent comme un être très agressif. On pense qu’il existe une certaine confusion concernant ce monstre. En effet, dans la mythologie aborigène, il serait plutôt décrit comme mi-lézard et mi-fourmi et sortirait du sol pour dévorer les animaux et humains !