Qui n’a jamais rêvé de parcourir l’Australie en van ? Véritable mythe au pays des kangourous, le road-trip en combi est une expérience unique synonyme de liberté, d’évasion et de découverte. Voici quelques conseils et recommandations pour que ce rêve devienne réalité et ne tourne pas au cauchemar !

Permis de conduire

Votre permis de conduire français ne suffira pas si vous souhaitez conduire un véhicule en Australie. Il faut soit que votre permis soit accompagné d’une traduction officielle réalisée par un des traducteurs agréés NAATI soit obtenir votre permis international gratuitement auprès de votre préfecture (toujours accompagné de votre permis français). Les résidents non permanents pourront conduire un an sur le sol australien avec le permis international; les résidents permanents, seulement 3 mois. Passé ce délai, il vous faudra passer votre permis de conduire australien. Plus de renseignements sur le site du gouvernement.

Registration ou rego

En Australie, la Rego est obligatoire. Il s’agit de l’équivalent de notre ancienne vignette, elle permet d’identifier votre véhicule. Elle se transmet de vendeur à acheteur et doit être renouvelée dès expiration. La difficulté réside dans le fait que chaque État possède ses propres règles plus ou moins souples. Ainsi la durée de la rego (3, 6, 9 mois ou 1 an), son coût ou ses conditions d’obtention (nécessité ou non d’un contrôle technique) ne sont pas les mêmes dans le Queensland ou dans le Victoria.

Le véhicule doit être immatriculé dans l’État où vous faites l’achat. Si vous achetez un véhicule à Sydney (État du New South Whales) mais immatriculé en Australie-Occidentale, ce ne sont pas les règles d’Australie-Occidentale qui s’appliquent et c’est avec cet État que vous allez devoir traiter pour procéder au transfert de rego (ou annuler l’actuelle rego pour faire la demande d’une nouvelle rego auprès de L’État dans lequel vous achetez le véhicule). Une fois la rego enregistrée à votre nom, elle est valable sur le tout territoire national, vous n’aurez pas à faire de transfert à chaque changement d’État !

Assurances

La rego inclut le plus souvent une assurance au tiers (Third Party Insurance). Si elle n’est pas offerte avec la rego elle est, dans tous les cas, obligatoire. Si vous êtes responsable de l’accident, elle couvre les dommages corporels infligés aux personnes accidentées, mais ne couvrira pas les dommages matériels. Il est donc conseillé de souscrire à une assurance supplémentaire qui couvrira les dommages matériels causés sur la voiture de la victime (Third party property insurance) voire même une assurance tous risques (Comprehensive insurance) qui couvrira les dommages causés sur votre propre véhicule, les risques d’incendie, de vol… Certains États  proposent des assurances privées agréées.

Photo : Aaron Jacobs / flickr

Photo : Aaron Jacobs / flickr

Louer ou acheter ?

Vaut-il mieux louer un van ou l’acheter ?  C’est la grande question et les deux alternatives offrent avantages et inconvénients.

Si vous optez pour l’achat, vous serez plus libre et pourrez aller où bon vous semble, en changeant vos plans à la dernière minute.  En louant, vous allez devoir rendre votre véhicule dans un endroit donné et à une date définie à l’avance, votre voyage sera donc forcément plus planifié. Le temps de recherche pour trouver le bon véhicule sera plus court pour la location et aucune démarche administrative n’est nécessaire contrairement à l’achat. Il est également possible de réserver votre véhicule de location à l’avance, ce qui est avantageux en terme de temps et d’argent car pendant la recherche il vous faudra vous loger et vous nourrir, la plupart du temps dans une grande ville où la vie est plus élevée que dans le reste du pays.

Si vous achetez un véhicule, les problèmes techniques, les réparations et l’entretien du véhicule seront évidemment à votre charge mais si vous louez vous pouvez bénéficier d’une assistance 24/24h. Cela étant la location s’avère généralement plus coûteuse que l’achat, en effet lors de la revente de votre véhicule vous bénéficiez d’un retour sur investissement que n’offre pas la location. En fait, si vous comptez parcourir l’Australie pour une durée supérieure à 3 mois, il est vivement recommandé d’acheter un véhicule plutôt que de le louer.

La location ou relocation

Le prix de la location d’un van varie selon le type et l’âge du véhicule, les services choisis, la période et la durée de votre voyage mais aussi du moment de la réservation. Plus vous réservez à l’avance, moins le coût de votre location sera élevée. Les tarifs sont plus faibles en basse saison et sont dégressifs tout au long de l’année (souvent beaucoup moins cher pour les locations de plus de 21 jours). La location d’un van coûte généralement entre 50 à 100 $ AUD par jour. De nombreux comparateurs de prix existent sur Internet.

Si vous partez pour une courte durée ou si vous ne comptez pas multiplier les trajets, une autre possibilité (certes plus contraignante mais plus avantageuse économiquement) s’offre à vous ; il s’agit de la relocation. Cela consiste à amener un véhicule d’un point A à un point B. Les agences de locations étant disséminées dans tout le pays, elles ont parfois besoin d’un certain véhicule à un endroit donné et proposent donc des relocation. Pour cela, un laps de temps et un certain kilométrage vous seront accordés. Bon, il faut tout de même être âgé d’au moins 21 ans, verser une caution (qui vous sera rendue lors de la restitution du véhicule) et de 1 à 5 $ AUD par jour de relocation mais cette option reste avantageuse si elle correspond à votre itinéraire.

Photo : Rob Marquardt / flickr

Photo : Rob Marquardt / flickr

Où et quand acheter ?

D’une saison à l’autre, les prix peuvent varier du simple au double. À partir du mois de mars (qui correspond  à la fin de l’été) et jusqu’en septembre / octobre, les tarifs pour acheter un van sont plus intéressants. C’est le principe de l’offre et de la demande puisque de nombreux backpapers revendent leur van dès la fin des beaux jours et que peu d’acheteurs commencent leur road-trip à cette période. C’est donc le meilleur moment pour marchander et faire une bonne affaire ! Il sera plus facile de trouver un véhicule dans les grandes villes comme Sydney, Perth ou Melbourne puisqu’elles regorgent de vendeurs, mais aussi d’acheteurs ce qui rend la négociation parfois difficile… Des villes moins peuplées comme Adélaïde offriront sûrement de meilleures affaires.

Pour votre recherche de véhicule de multiples possibilités s’offrent à vous :
  • Internet : Gumtree, c’est l’équivalent de notre Boncoin. Pour trouver un van, allez dans les sections « Caravans & Campervans » et « Cars, Vans & Utes »; d’autres sites Internet reconnus existent comme carsales.com ou cars4backpapers.com
  • Affichages : la plupart des auberges de jeunesse ont des tableaux d’affichage sur lesquels sont apposés des petites annonces parfois très intéressantes. Vous en trouverez également dans certains magasins et cafés. Dans la rue, sur des poteaux, sur les véhicules, certaines annonces sont parfois très intéressantes.
  • Sydney Travellers Car market est situé dans un parking couvert de King Cross. Vous pourrez y acheter (ou y vendre) des véhicules de tout type. Ce n’est pas le meilleur endroit pour faire de bonnes affaires mais c’est un bon endroit pour s’informer et mieux comprendre les systèmes de rego et d’assurances. Vous y trouverez quelques astuces utiles pour revendre un véhicule.
  • Concessionnaires classiques mais les prix y sont souvent plus élevés
  • Magasins spécialisés, ils font de la location mais aussi de la vente et ont leur propre site Internet comme : Travel Wheels ou Travellers Autobarn
Photo : Hugh Lunnon / flickr

Photo : Hugh Lunnon / flickr

Comment choisir son véhicule ?

Pour découvrir l’Australie, nous vous conseillons d’opter pour le van. Plus spacieux et plus confortable que la voiture ou le break, il est également moins gourmand en carburant que le 4*4.  Il existe une multitude de types de vans, le plus classique reste le campervan. Sur certains  modèles, il est même possible de lever le toit manuellement; d’autres possèdent un toit surélevé permettant d’avoir un second lit. Il faut compter entre 3 000 et 7 000 € pour l’achat d’un van.

Il vous faudra être très vigilant pour bien choisir votre véhicule. Nous vous conseillons de TOUT vérifier ! Cela paraît évident mais essayer obligatoirement le véhicule avant de l’acheter ! Faites attention à :
  • l’âge et le kilométrage du véhicule (pas plus de 300 000 km)
  • l’état général du véhicule
  • la présence de rouille sur le moteur, le pot d’échappement, l’essieu
  • l’historique d’entretien et des réparations réalisées par les anciens propriétaires
  • la date du dernier contrôle technique
  • le prix du véhicule par rapport à la concurrence
  • la durée et le lieu de la rego (les véhicules enregistrés dans le Victoria ou en Australie-Occidentale se vendent plus facilement)
  • le carburant utilisé (essence ou diesel). L’essence est moins chère en Australie mais le véhicule consommera plus
  • les options qui favorisent la sécurité : ABS (réduit les distances de freinage) AFU (aide au freinage d’urgence), airbag passager + conducteur …
  • les portières (fermeture, joints)
  • la batterie
  • les pneus en bon état et de préférence dont le diamètre est assez grand (ils s’useront moins vite) ; les pneus « light truck », ce sont des pneus renforcés, fort utile quand on voit l’état des routes surtout dans l’outback
  • le bon état du moteur (méfiez-vous des moteurs reconditionnés)
  • le bon fonctionnement des phares, des essuie-glaces, des clignotants
  • la présence d’une roue de secours
  • la présence d’un pare-buffle (bull bar en anglais) qui sert à protéger le véhicule d’un choc avec un animal sauvage
  • la climatisation, bien utile dans le désert mais elle fera augmenter votre consommation de carburant
  • la couleur du van : plus il sera foncé et plus il absorbera la chaleur ! Optez donc pour un van clair
  • la longueur et la hauteur du véhicule sont à prendre en compte pour les manœuvres et le stationnement
  • l’équipement et l’aménagement intérieur (taille du lit, présence d’une vitre sur la porte latérale, rangement…)
Il est également conseillé de vérifier le statut légal du véhicule afin d’éviter l’acquisition d’un véhicule volé ou gagé. Pour cela allez sur le site du gouvernement muni du numéro d’identification du véhicule (VIN). Enfin c’est mieux d’opter pour un modèle courant, il sera plus facile de trouver des pièces de rechange. Les modèles les plus courants :
  • Mitsubishi L300 etExpress
  • Toyota Liteace et Hiace
  • Ford Econovan
  • Volkswagen Combi
  • Nissan Vanette et Urvan
  • Holden Shuttle
  • Mazda E-Series et E2000
Allez maintenant, en route !
Photo : Joan Campderros-I-Canas / flickr

Photo : Joan Campderros-I-Canas / flickr