Fraser Island est un véritable petit bijou, une merveille de la nature. L’île fait partie du Great Sandy National Park et attire chaque année entre 350 000 et 500 000 touristes. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que l’île est appelée « K’gari » par le peuple Butchulla (les habitants originels de l’île), qui signifie « paradis ». Ses magnifiques paysages en font un site exceptionnel classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1992.

L’île de Fraser est située dans l’État du Queensland à environ 250km au Nord de Brisbane. Découverte en 1770 par l’explorateur anglais, James Cook, c’est la plus vaste île de sable de la  planète. Sa superficie est de 184 000 ha (122 km sur environ 25 km). Formée par les vagues et le vent, Fraser Island abrite plus de 40 resplendissants lacs dunaires d’eau douce et cristalline (sur les 80 recensés dans le monde) ; d’immenses dunes encore en mouvement ; des falaises sableuses aux couleurs étonnantes ; plus de 250km de plages ; une forêt tropicale humide et ancienne de plusieurs millions d’années ; de remarquables mangroves et une faune et une flore exceptionnelles. Vue du ciel, l’île semble recouverte de neige, mais ce blanc étincelant n’est autre que du sable. Découvrir la splendide île de Fraser est une expérience unique, un ravissement pour les yeux !

Faune

Photo : David Gardiner / flickr

Photo : David Gardiner / flickr

La faune y est très abondante. L’animal emblématique de l’île de Fraser est le dingo, c’est un canidé qui descend du loup ; il est protégé car en voie de disparition. Les dingos présents sur l’île sont les derniers représentants purs de cette race. Leur population est estimée entre 120 et 150. Assez craintifs de nature, ils peuvent être agressifs si on les dérange. Il est donc interdit de les nourrir. Des « dingos fences » (barrières) sont installées dans différents endroits de l’île. Les dingos ne sont évidemment pas les seuls mammifères de l’île ; vous pourrez y observer wallabies, kangourous, phalangers volants, échidnés, possums, roussettes… Il y a également plus 330 espèces d’oiseaux dont certaines variétés très rares comme la perruche terrestre, la perruche turquoisine, la chouette ninoxe puissante ou le faucon pèlerin ; et plus de 60 espèces de reptiles dont un petite vingtaine de serpents et des crocodiles.

La faune aquatique est elle aussi très diversifiée : dauphins, requins, écrevisses, crabes soldats, tortues, raies manta, dugongs et les fameuses baleines à bosse. De juillet à octobre, la baie d’Hervey est l’un des meilleurs sites d’Australie pour les observer puisque c’est à cet endroit qu’elles font une halte pour se reposer pendant leur migration.  Les lacs de Fraser sont, quant à eux, pauvres en poissons et autres animaux aquatiques car leurs eaux y sont acides et leur taux en nutriments est faible. On peut quand même y voir évoluer des tortues d’eau douce et des grenouilles qui tolèrent l’acidité des lacs et surnommées « acid frogs ».

Flore

Photo : Master Man / flickr

Photo : Master Man / flickr

L’écosystème de Fraser est unique.  C’est le seul endroit au monde où la végétation de la forêt équatoriale pousse sur des dunes de sable. La majorité de l’île est recouverte d’une flore exceptionnel. On y trouve en majorité le Kauri du Queensland (une variété de conifère qui n’existe que sur l’île et dans quelques endroits du Queensland); des plantes préhistoriques comme les fougères arborescentes; des acacias et des eucalyptus mais malheureusement pas de koala sur ces derniers. Du côté Ouest de l’île, vous pourrez vous aventurer dans des mangroves dont la végétation spécifique regroupe essentiellement des espèces qu’on dit ligneuses.

À voir, à faire

Photo : Camila Sé / flickr

Photo : Camila Sé / flickr

Parcourir la plage infinie et paradisiaque qui longe la côte orientale à bord d’un 4×4, les cheveux aux vents ; se prendre pour un paléontologue de Jurassic Parc en arpentant les sentiers étroits et sinueux des forêts ancestrales de palmiers et d’eucalyptus ; se prélasser aux milieu des tortues dans les lacs d’eaux cristallines sont quelques unes des activités que vous pourrez faire sur Fraser Island !
  • 75 miles beach : immense bande rectiligne de sable qui s’étend sur toute la longueur de l’île (soit 120km). Attraction principale de l’île mais elle est également devenue son autoroute
  • Les différents lacs situés au centre de l’île : lac McKenzie (le plus populaire avec ses 130 ha d’eau bleu turquoise entourés de sable blanc) ; lac Birrabeen (très similaire au précédent mais moins fréquenté et beaucoup plus sauvage) ; Boomanjin lake (bordé par la forêt et sans plage mais ses eaux aux nombreuses nuances de couleurs le rendent remarquable) ;  lac Basin (abrite des tortues géantes) ; Wabby lake (de couleur vert émeraude, il est niché entre les dunes de sable qui jouxte une forêt d’eucalyptus)
  • Eli Creek : le plus important cours d’eau de l’île, il se jette dans la mer de corail. Un cadre agréable et reposant pour se baigner
  • Champagne pools : jacuzzis naturels sur lesquels viennent s’écraser les vagues de l’océan. Un des seuls endroits de l’île où vous pourrez profiter des eaux océaniques sans danger.
  • Valley of the Giants : vous y verrez les plus grands et impressionnants arbres de l’île
  • Pinnacles : ces falaises de sable aux multiples couleurs ont été formées il y a plusieurs milliers d’années par le vent et les vagues. Elles sont assez spectaculaires et méritent largement un petit arrêt, c’est d’ailleurs un site sacré pour les peuples aborigènes
  • Dune Wungul : gigantesque dune de sable qui offre une vue imprenable sur l’île
  • Indian head : cap le plus à l’Est de l’île. L’ascension de ses rochers vous offrira une vue incroyable sur l’océan, la plus belle vue panoramique de l’île ; l’endroit est reconnu comme le meilleur point pour observer dauphins, baleines et requins
  • Maheno Wreck : impressionnante carcasse de rouille sur le bord de la plage est l’épave d’un bateau échoué en 1935
  • L’île propose une multitude de superbes sentiers de randonnées, le plus réputé est le Fraser Island Great Walk : 90km à parcourir en 1 semaine. Il suit les traces sacrées des Butchulla et passe par certains des plus beaux sites de l’île

Quand et comment y aller ?

 

Photo : Eulinky / flickr

Photo : Eulinky / flickr

Le climat de l’île est subtropical humide et chaud. Les meilleures périodes pour s’y rendre sont les mois d’avril et mai puis de septembre à novembre. L’idéal est de partir au mois de septembre. Les températures sont chaudes (en moyenne 19 °c) et les précipitations très rares et faibles (2 jours de pluie par mois).
2 possibilités pour accéder à Fraser Island :
  • Par avion : Air Fraser Island propose des vols de 20 minutes à partir de 150 $ AUD aller-retour depuis Hervey Bay
  • Par bateau (ferry et barge) : Fraser Island Barges propose quotidiennement plusieurs traversées depuis Rivers heads (10 km au Sud de Hervey Bay) jusque Wanggoolba Creek, situé sur la côte Ouest de Fraser Island. La traversée prend environ 30 minutes. La compagnie Manta Ray propose chaque jour et sans interruption (il n’est donc pas nécessaire de réserver à l’avance) des  traversées d’environ 15 minutes de Inskip Point (Rainbow Beach) à  Hook Point. Depuis Rainbow Beach les tarifs sont moins élevés que depuis River Heads puisque la distance à parcourir est plus courte.

L’idéal est de partir au moins 3 jours. Ainsi, vous aurez le temps de visiter l’île en sachant que les horaires des marées peuvent être très contraignants. Et partez à plusieurs pour réduire les frais.

Circuler à Fraser Island

Photo : Eduardo M. C. / flickr

Photo : Eduardo M. C. / flickr

Pour circuler sur l’île, seuls les 4×4 sont autorisés puisque toutes les routes sont faites de sable. Ainsi, de nombreuses compagnies proposent des tours organisés dans d’immenses cars (pas forcément l’option la plus séduisante) ou dans des jeeps d’une dizaine de personnes, avec un guide. La découverte de l’île se fait en un ou plusieurs jours avec logement en camping ou en dortoir. Si on est plus de 3 personnes, l’option la plus attractive et la moins onéreuse est la location d’un 4×4. Comptez environ 180 $ AUD par jour. Mais attention à ne pas finir ensablé ! Pour éviter les soucis, mieux vaut conduire lentement et n’hésitez pas à demander quelques conseils au loueur du véhicule. Attention également aux marées (ne pas conduire sur la plage 2 heures avant et 2 heures après la marée haute).

Nous vous conseillons fortement d’effectuer vos provisions en carburant, en nourriture et en eau avant d’arriver à Fraser Island. Des petits supermarchés et pompes à essence existent sur l’île mais les prix y sont exorbitants. Si l’option 4×4 ne vous séduit pas vous pouvez toujours opter pour la randonnée. Cette solution est bien plus économique mais vous allez devoir fournir quelques efforts et partir bien équipé !

Dormir à Fraser à Island

Côté hébergement, l’île dispose de quelques hôtels. Ce sont le plus souvent des complexes hôteliers assez confortables et donc aux tarifs plutôt élevés ; comptez à partir de 100 € la nuit. Il existe également quelques chambres d’hôtes sur l’île. Sur airbnb, vous pourrez louer un logement entier à partir de 130€ la nuit. La solution la plus économique et la plus nature reste les campings du parc national. Il existe plusieurs dizaine de zones de camping. Certains proposent des infrastructures comme des douches (prévoir des pièces de 2 $ AUD); des toilettes; des barbecues ou encore des tables de pique-nique et même des barrières de protection contre les dingos. D’autres sont très rudimentaires. Enfin, sachez que pour pouvoir y dormir il vous faudra acheter un permis de camper, payer à partir de 6,15 $ AUD par personne et par nuit et réserver avant d’arriver sur l’île.

Photo : Tchami / flickr

Photo : Tchami / flickr