Partir en vacances en Australie vous tente ? Vous souhaitez y passer quelques mois, voire un an ou plus ? Et bien qu’à cela ne tienne, vous pourrez y arriver facilement. Par contre, si vous voulez travailler dans le pays durant votre séjour, il faut relever un certain nombre de conditions. Avant de savoir quel type de travail vous pourriez obtenir le temps de votre séjour, vous devrez d’abord vous doter du Working Holiday Visa.

Le Working Holiday Visa : le bon visa pour travailler en Australie

Tous les touristes ne peuvent pas travailler en Australie s’ils veulent être en règle. Seul le Working Holiday Visa (WHV) ou en français Programme Vacance Travail (PVT) permet à son détenteur de découvrir l’Australie, d’y vivre pendant un an, et surtout d’y travailler pour financer son séjour. Le PVT permet d’enchainer les petits boulots ou d’avoir un emploi fixe dans une période allant jusqu’à 12 mois. Les règles pour obtenir un emploi sont assez strictes en Australie et le PVT est le seul document qui vous garantira un numéro de travailleur ou Tax File Number (TFN). Ce numéro est indispensable si vous ne voulez pas pâtir du taux d’imposition maximum qui est de 50 % !

Quels secteurs recrutent les touristes ?

Comme dans toutes les grandes villes, les emplois les plus répandus et accessibles aux voyageurs avec un PVT sont les travaux de « petites mains ». Les offres sont nombreuses dans les secteurs du tourisme, de l’hôtellerie et la restauration. Cependant, la concurrence est rude. Une grande persévérance vous aidera à trouver une place puisque les offres d’emplois sont sans cesse renouvelées, et c’est dans ces secteurs que l’on recrute le plus de voyageurs en Australie.
Par ailleurs, beaucoup de touristes se dirigent vers les fermes et exploitations agricoles pour ramasser des fruits et des légumes (fruit-picking ou cueillette), faire les vendanges, travailler dans le bâtiment ou s’occuper du bétail.
Vous pouvez également penser au bénévolat ou travail volontaire. Rappelez-vous que vous êtes en vacances avant tout et que le travail ne doit pas être votre unique occupation. Si votre compte en banque n’est pas en situation catastrophique, le travail volontaire est une très bonne occasion d’enrichir votre expérience.

Comment s’y prendre ?

Perfectionnez votre anglais ! C’est sans doute la règle principale pour s’intégrer dans votre nouvel environnement et ensuite trouver du travail. L’anglais étant la langue principale utilisée dans le pays, il serait un peu dommage que quelques lacunes vous fassent rater des opportunités d’emploi.
Peaufinez votre CV en anglais ! Même si vous ne devez pas forcément vous attendre à avoir un travail dans le domaine de vos qualifications, il est toujours méritoire de préparer la présentation de votre profil aux potentiels employeurs.
Rencontrez du monde ! De nombreuses offres d’emplois disponibles ne sont pas publiées. Et puisque la concurrence est rude, mettez toutes les chances de votre côté. Rencontrez et discutez avec des personnes de tous les horizons. Comme partout, le bouche-à-oreille reste un excellent moyen pour être à l’affût des propositions.