Innondation Australie NSW

L’état d’urgence déclaré dans l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud

Après le début d’année le plus humide jamais enregistré dans la région, les pluies incessantes qui ont ravagé la côte est du pays au cours des deux dernières semaines semblent s’être arrêtées.

Elles ont toutefois causé un bilan humain et matériel lourd. En effet, deux décès supplémentaires ont été signalés le 9 mars. Ceci porte à 21 le nombre de morts en Nouvelle-Galles du Sud et dans l’État du Queensland. Les pluies torrentielles ont également causé de nombreuses coupures de courant, et détruit nombre de routes, fermes et maisons. Dimanche 6 mars, le gouvernement fédéral avait déjà versé plus de 193 millions de dollars aux personnes touchées par les inondations. Mais le coût des dommages pourrait s’élever à 1 milliard de dollars selon les experts.

Dans cet article, nous faisons un point sur les inondations qui ont ravagé la côte est du pays.

Et nous reviendrons aussi sur les raisons pour lesquelles les inondations sont de plus en plus dévastatrices dans le pays.

Le point sur les inondations sur la côte est

“Les inondations catastrophiques qui ont lieu dans le sud-est du Queensland et dans l’État de la Nouvelle-Galles du Sud sont dévastatrices”. C’est la phrase tweetée par le Premier ministre australien, Scott Morrison, lundi 7 mars.

La situation après les intempéries est telle que l’état d’urgence a même été déclaré dans l’État de la Nouvelle-Galles du Sud le 12 mars. Il s’agit de la première fois que l’état d’urgence est déclenché depuis les feux ravageurs de janvier 2020. Ces derniers avaient réduit en fumée plus de 5.5 million d’hectares pendant ce qui fut surnommé l’été noir. Ce décret permet entre autres d’accélérer l’aide et l’approvisionnement dans les zones touchées par les inondations. Plus de 60 000 personnes étaient toujours sous ordre d’évacuation ou d’alerte le 10 mars. Et au 12 mars de nombreuses villes étaient encore coupées du reste du pays.

Les écoles dans certaines zones resteront fermées jusqu’au 14 mars et les habitants de la région d’Illawarra et de North Richmond sont priés de ne voyager qu’en cas d’urgence pour le moment.

Les inondations s’intensifient

Les inondations qui ont récemment frappé l’État du Queensland et de la Nouvelle-Galles du Sud sont sans doute l’une des pires catastrophes naturelles de l’histoire de l’Australie. En effet, leur violence inouïe alerte les scientifiques et experts du climat. Par exemple, les pluies torrentielles qui ont touché la ville de Brisbane, ont déversé plus d’eau sur la ville en trois jours qu’il n’en tombe généralement à Londres sur une année entière.

Malheureusement, les experts prédisent des inondations de plus en plus importantes et fréquentes à mesure que le changement climatique s’intensifie.

Ces conclusions se fondent sur le dernier rapport du Climate Council. Celui-ci souligne le lien sans équivoque avec le réchauffement climatique causé par l’activité humaine. En effet, selon le professeur Steffen, expert du changement climatique, il ne fait aucun doute qu’un “système climatique sous stéroïdes” a contribué aux inondations.

La côte est connaissait déjà plus de précipitations que d’habitude en raison du phénomène météorologique La Niña

La Niña se produit lorsque les alizés se renforcent. Ces vents extrêmes génèrent alors une modification des courants marins. Ainsi, les eaux profondes plus froides sont entraînées vers la surface de l’océan. Il en résulte un refroidissement du centre et de l’est de l’océan Pacifique. Dans le même temps, le renforcement des alizés contribue à entraîner un réchauffement de la surface de l’océan dans les régions du Pacifique occidental et au nord de l’Australie.

Le réchauffement des températures océaniques dans le Pacifique occidental signifie que la région devient plus favorable à l’évaporation, au développement des nuages ​​et aux précipitations. En conséquence, de fortes précipitations se produisent généralement en Australie pendant la durée du phénomène.

Et malheureusement, c’est précisément le réchauffement climatique qui a contribué à intensifier les inondations de ces dernières semaines.

Pourquoi le réchauffement climatique entraîne- t-il de violentes inondations ?

Plus l’atmosphère se réchauffe, et plus elle contient de particules d’eau. En effet, à chaque fois que la température de l’atmosphère augmente de 1 degré, celle-ci absorbe 7 % d’eau en plus. Bien entendu, l’intensité des précipitations continuera de s’intensifier selon ce ratio de 7 % pour chaque degré supplémentaire. Le réchauffement de la planète accroît donc inexorablement les risques d’extrêmes précipitations. Comme l’explique le professeur Steffen, alors que la température de l’atmosphère continue d’augmenter, des inondations destructrices sont susceptibles de se produire plus régulièrement.

Et comme si cela ne suffisait pas, le rapport 2020 du CSIRO sur l’état du climat, rédigé en collaboration avec le Bureau de météorologie, révèle des faits alarmants. En effet, l’intensité des précipitations extrêmes de courte durée (c’est-à-dire les crues soudaines) a augmenté d’environ 10 % dans certaines régions australiennes.

De plus, le récent rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) prédit que la planète va se réchauffer de 1,5 °C d’ici 2030. Et ce même rapport prévoit aussi un réchauffement de la Terre de 2 °C d’ici la fin du siècle.

Les scientifiques en déduisent donc que ces inondations catastrophiques pourraient se produire de manière de plus en plus régulière. Et ceci rendrait malheureusement la reconstruction entre chaque événement encore plus difficile. Selon lui, c’est d’ailleurs quasiment le cas maintenant.

Pollution des rivières et des baies

Outre le bilan humain et matériel, les inondations ont aussi eu un sévère impact sur l’environnement, notamment dans la région de Sydney.

Ainsi, les eaux bleues d’habitude étincelantes du port de Sydney se sont revêtues d’un brun disgracieux ces derniers jours. Et il en va de même pour les eaux turquoise des plages situées le long de la côte s’étendant de Palm Beach au nord de la ville à Cronulla tout au sud. La couleur brunâtre est due aux tonnes de boue, de débris et d’eaux usées non traitées qui se sont accumulées et déversées dans les cours d’eau abreuvant les eaux alentour pendant les intempéries.

Eh oui, malheureusement, les fortes pluies ont entraîné l’écoulement d’eaux usées non traitées contenant des virus et des bactéries dans les cours d’eau. Ceci pose bien sûr un problème majeur pour la santé des baigneurs. C’est pourquoi les habitants de Sydney sont donc priés de ne pas se baigner jusqu’au 14 mars.

Après la pluie, le beau temps !

Brisbane et Sydney ont heureusement retrouvé leur ciel bleu azur et un soleil rayonnant le 11 mars et le nettoyage des cours d’eau est en cours. Ceci ravit bien évidemment les locaux, mais aussi les touristes.

Si vous souhaitez vous rendre dans ces régions australiennes, n’hésitez pas !

Et pour vous rendre la tâche plus facile, nous avons compilé ci-dessous une liste de choses incontournables à faire à Brisbane et à Sydney.

Les meilleures choses à faire à Sydney :

  • Visiter le fameux opéra de Sydney
  • Explorer le superbe zoo de Taringa
  • Se balader le long de la côte en empruntant le chemin ‘’Bondi to Coogee’’.
  • Se rendre à l’aquarium de Sydney
  • Surfer à Bondi Beach
  • Siroter un cocktail à  Manly Beach
  • Escalader le pont de Sydney (Sydney Harbour)
  • Visiter l’enchanteur jardin botanique
  • Aller voir une pièce au Bangarra Dance Theatre
  • Nager dans les eaux cristallines de l’Iceberg
  • Prendre le ferry jusqu’à Watsons Bay et se balader le long des falaises
  • Faire du snorkelling à Shelly Beach
  • Explorer Cockatoo Island
  • Se balader dans le quartier historique de the Rocks

Vous trouverez plus d’informations sur les choses à faire à Sydney sur le site officiel de la ville.

Les meilleures choses à faire à Brisbane :

  • Longer les quais de la Brisbane river
  • Faire des emplettes dans les marchés locaux dont le Brisbane city markets
  • Explorer le jardin botanique de Mount Coot-tha
  • Admirer les koalas au Lone Pine Koala Sanctuary
  • Faire une croisière sur la rivière
  • Visiter la galerie d’art moderne
  • Faire un road trip d’une journée à Moreton Island
  • Louer une voiture et passer la journée sur les plages de la Gold Coast

Vous trouverez plus d’informations sur les choses à faire à Brisbane sur le site de la ville.

Comment se rendre en Australie ?

Le pays a récemment rouvert ses frontières aux touristes. Pour pouvoir vous y rendre il vous faudra toutefois faire une demande de visa et remplir la déclaration DPD. Et si vous avez besoin d’aide dans vos démarches administratives, nous sommes là pour vous aider. À Aus-visa, nous nous spécialisons dans l’accompagnement administratif des Français souhaitant se rendre en Australie. Après avoir rempli un formulaire en ligne et payé les frais de visa, vous n’aurez plus qu’à faire vos valises. Nous nous chargerons du reste 😉

Innondation Australie NSW

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Merci de saisir votre nom
Merci de saisir votre email